Citoyen à temps plein
Citoyen à temps plein

agenda des activités

Back to All Events

Les fondements de l’action individuelle et collective du libéralisme et du socialisme : quels apprentissages?

Animé par Alexandre Berkesse.

Lieu : espace de coworking Temps libre (5605 Avenue de Gaspé, suite 106).

Séminaire d'éducation populaire

SÉRIE « INNOVATION OU REPRODUCTION SOCIALE? »

Cette série de rencontres est basée sur l'enseignement du séminaire "Regards croisés sur l'entreprise" obligatoire pour les étudiants de maîtrise à HEC Montréal. Il a pour objectif principal le développement de la pensée critique des futurs citoyens qui à travers leurs mandats professionnels de salariés, de dirigeants ou d'entrepreneurs imprimeront dans les relations sociales et dans les institutions un rapport particulier au monde, aux autres et à eux-mêmes. 

Via l'analyse interdisciplinaire (économie, sociologie, anthropologie, philosophie, etc.) de l'émergence et du développement du capitalisme, nous pourrons ainsi prendre conscience du monde que nous performons au quotidien avec nos actions. Nous en identifierons les avantages et les limites afin d'ajuster nos pratiques citoyennes et professionnelles de manière à être cohérents avec la société que nous voulons faire advenir.

6ÈME RENCONTRE

* Chaque rencontre a pour objectif d'observer la contribution spécifique de différentes disciplines ou écoles de pensée sur un même objet de discussion : le capitalisme. Vous pouvez donc participer à une ou des rencontres qui vous intéressent en particulier sans avoir participé aux rencontres préalables.

Le fil directeur de cette rencontre sera : 

Quels sont les fondements de l’action individuelle et collective du libéralisme et du socialisme? Quels apprentissages en tirer aujourd'hui?

Les auteurs qui nous accompagnerons dans cette réflexion seront : Olson, Hirschman, Ostrom, etc.

Nous aborderons notamment ensemble les questions suivantes :

-  Quels sont les fondements de l’action individuelle et collective du libéralisme ou du socialisme (raison vs. émotion, libre arbitre vs. déterminisme social, symétrie vs. asymétrie de l’information, altruisme, resquillage, etc.)? Quelles leçons en tirer pour nos projets respectifs?

-  Quels sont les critères nous permettant de discerner si une action doit être réalisée par une institution publique ou des individus?

-  Quelle est l’influence de la taille des groupes sur les comportements d’altruisme vs. d’égoïsme? Que cela nous apprend-t-il sur la manière de favoriser certains comportements de solidarité? La punition des comportements de non-coopération est-elle une option envisageable? Exemples avec Harvey Milk, Rosa Parks et Edward Snowden.

-  Quels sont les postulats sur lesquels reposent l’indivdualisme? (Pyramide de Raymond Boudon)

-   Et si les conséquences néfastes inintentionnelles d’actions vertueuses justifiaient de ne plus viser la vertu comme horizon indépassable ?

-  Quelles sont les motivations individuelles à l’action collective? Comment mobiliser ces réflexions pour penser différemment le management d’une équipe ou d’une organisation?