Citoyen à temps plein
Citoyen à temps plein

Réflexions

sur le politique

Une citoyenneté plus exigeante

Nous entendons régulièrement, dans les médias notamment, parler de citoyenneté. L’aspect abordé est souvent celui des droits mais plus rarement celui des devoirs. Et, lorsque c’est le cas, les devoirs du citoyen semblent se résumer à celui de voter. Mais qu’en est-il de nos devoirs de citoyen, en particulier dans la loi?

Au Canada, voici les devoirs que le gouvernement attend de nous1 :

  -  Voter;

  -  Participer à la défense nationale (attaque extérieure mais aussi insurrection intérieure);

  -  Respecter les lois et obéir aux autorités qui appliquent ces lois;

  -  Porter secours aux autres citoyens canadiens (mais pas aux autres?);

  -  Exercer de façon responsable ses droits et libertés (pour ne pas porter atteinte à ceux des autres);

  -  Participer aux affaires publiques dans les limites de la loi;

  -  Payer ses impôts;

  -  Recevoir de l’instruction et de la formation de manière à remplir ses obligations envers sa famille, son entourage et l’ensemble de la société;

  -  Répondre aux besoins de sa famille (éducation, protection, alimentation, etc.);

  -  Faire tout pour ne pas être une charge pour la société (ne pas solliciter d’aide sociale si nous pouvons faire autrement);

Dans ce billet de blogue, je vous propose de m’attarder en particulier aux connaissances et aux compétences requises pour exercer pleinement nos devoirs de citoyen. En particulier, j’aimerais vous partager ma vision d’une citoyenneté plus exigeante en matière de devoirs citoyens. Cette vision est une proposition dont je n’ai peut-être pas encore identifié toutes les retombées et pour laquelle je vous demande donc de m’aider à en évaluer la pertinence.

En me basant sur mes expériences, j’ai constaté que la pérennité des différentes communautés reposait en grande partie sur le degré d’engagement des membres de la communauté au sein de celle-ci. J’ai aussi observé que la proportion croissante des heures consacrées au travail salarié tend à diminuer le nombre d’heures consacrées au développement des connaissances et des compétences requises pour le plein exercice de nos devoirs citoyens. Par exemple, lors de périodes électorales ou de débats citoyens, je constate aisément les lacunes informationnelles des citoyens (quelles sont les propositions électorales que le parti pour lequel la personne vote propose, quels sont les principaux arguments pour ou contre les enjeux discutés au sein du débat, etc.).

Étant convaincu que la pérennité de notre société québécoise dépend en grande partie de la qualité du débat citoyen (tant dans le processus de débat (transparent, constructif, etc.) que dans le contenu (indiquer ses sources, éviter la simplification, etc.)), et pas seulement dans les périodes pré-électorales, ne devrions-nous pas, collectivement, rendre obligatoire le développement continu des connaissances et des compétences citoyennes?

De nombreux professionnels (médecins, analystes financiers, consultants experts, etc.) doivent eux participer annuellement à des formations continus, voire pour certains à des examens réguliers (aux 5 ans), afin de garantir auprès de leur ordre ou de leurs clients le maintien de leur expertise. Ne devrions-nous pas avoir la même exigence pour l’ensemble des membres de notre communauté? Ne devrions-nous alors pas imposer à l’ensemble des citoyens des heures de formation à une école de la citoyenneté qui dispenserait à la fois des formations méthodologiques (ex : développer des outils de compréhension et d’analyse des faits sociaux et politiques) et de contenu (ex : fonctionnement du réseau de la santé au Québec)? Et même, en poussant l’idée plus loin, ne devrions-nous pas rendre la participation à cette école de la citoyenneté (qui s’adapterai à tous les niveaux, ce serait une obligation de moyens et non de résultats) une condition nécessaire pour pouvoir bénéficier des droits accordés aux membres de la communauté? Autrement dit, un membre de la communauté qui ne participe pas activement au respect de ses devoirs citoyens (dans la mesure de ses moyens) devrait-il pouvoir bénéficier des droits citoyens?

 

1)   Source : Parlement du Canada – « Charte canadienne des devoirs et des responsabilités) (http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=2329765&Mode=1&Language=F&File=16)